Demande d’intervention de : Alain Pionzo
Sujet : Proposition de résolution sur les abstentions non reconnus comme étant un échec de démocratie
Contenu : Création du vote « Contre tous pour le mieux à venir »
Faire savoir que le RiC-Carl est un bel outil. Or il faudrait y ajouter la possibilité de mettre en place des clefs de protection sur les bureaux de vote afin d’éviter les manipulations lors des remontées informatiques sur le plan national ou autre que ce soit pour des élections ou un référendum.
Pour cela il faut que des surveillants soient en place sur trois niveaux :
• 1er plan des surveillants réquisitionnés auprès des corps d’armée disponible pour surveiller tous les bureaux de vote.
• 2eme plan de surveillance faite par les gendarmes locaux.
• 3e plan les citoyens bénévoles avec le personnel de mairie.
Ces deux groupes militaires devront s’assurer indépendamment du contrôle des résultats totalisés aux différents plans : national, départemental, le régional devant disparaître par économie au profit d’une gestion de proximité plus locale des maires.
La notion comptable concernant les votes « Nul » ou «Blanc » fusionneraient en une somme exprimée ainsi en « Nul » pour laisser place à la création d’un vote « Contre tous » envers les postulants aux élections ou proposition lors d’un référendum.
Ainsi nous innovons par ce levier à motiver les propositions pour qu’une majorité s’établisse réellement dans une proportionnelle. Ce votre « Contre tous pour le mieux à venir » peut selon son usage être à la fois écologiste, sécuritaire et plus démocratique que la comptabilité des « Nul » ou «Blanc » .
De plus j’exposerai que nous pouvons voir aussi baisser totalement l’abstention et partiellement celui par correspondance…
AP+…
Pour le Peule et par le Peuple, soyons unis.

3 Commentaires

  1. Pourquoi mettre l’armée comme juge de paix ?
    Il me semble (tout au moins pour la gendarmerie) que leur préoccupation première n’est pas la défense du peuple et qu’elle nous l’a montré avec force et même parfois férocité. Certains en ont gardé des souvenirs à vie.
    Un de nos slogans n’est-il pas “Pour le Peuple, par le Peuple

    Réponse
  2. Procédure très complexe à réaliser, sans oublier que l’armée obéit toujours à l’État. La gendarmerie, c’est l’armée.
    Tout cela dépend de ministères différents.

    Réponse
  3. Avant de contrôler les votes, il faut remettre en place le contrôle des listes électorales par les citoyens bénévoles à la place des listes informatisées manipulables et falsifiables.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  −  2  =  1